TOUT GRATUIT PARTAGE

«

»

Août 28

poète nomade des cafés

au coeur d’un sein ombragé

telle miséricorde irréelle

erre ma nuit qui se dérobe

vers ton ultime envol

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.